bellemaison32.com
Image default

Marché immobilier viticole : que faut-il savoir avant d’investir ? 

Dans l’Hexagone, l’univers de la vigne et du vin est l’un des volets de l’agroalimentaire les plus développés et les plus florissants. Si vous aussi vous désirez vous lancer dans l’aventure en investissant dans ce domaine de production, il faudra connaitre quelques notions élémentaires. Découvrez l’essentiel des informations à avoir avant de commencer à investir dans le marché immobilier viticole.

Les avantages d’un investissement dans la vigne

Diverses motivations sont susceptibles de pousser quelqu’un à acquérir un domaine viticole. Le premier avantage dont vous bénéficierez en devenant propriétaire d’un domaine viticole est le cadre de vie d’exception qu’il offre. Associant nature et espace, un domaine viticole est le lieu idéal pour se retirer de l’effervescence de la vie en ville, seul ou en famille.

De plus, si l’investissement dans le milieu de la vigne fait partie des placements à long terme les plus sécurisés que vous pourrez faire. En vous rapprochant de spécialistes tels que ceux de https://ampelio.fr/, vous aurez l’assurance d’acquérir un bien aux revenus plus stables que ceux de la bourse.

Le domaine de l’élevage de vin (aussi connu sous le nom d’or rouge) présente également une fiscalité plus qu’avantageuse. En investissant dans ce domaine, vous pourrez bénéficier d’amortissements spécifiques et d’un impôt foncier conséquemment réduit.

Les procédures d’achat de terrains viticoles

Avant de concrétiser votre rêve de posséder un terrain viticole, il faut que vous sachiez que les procédures d’achat peuvent se révéler être très techniques. Dans plus de 50 % des cas, une acquisition en bonne et due forme requiert donc l’intervention d’un agent spécialisé.

La procédure commence par la vérification de certains paramètres, ce qui permet de rédiger une sorte d’avant-contrat désigné par le terme « compromis de vente ». Parmi les paramètres à contrôler figurent :

  • l’état du vignoble ;
  • le matériel de cave et de culture ; 
  • la cave de vinification ;
  • et les bâtiments.

D’autres éléments intangibles du vignoble tels que les fonds de commerce et les structures juridiques devront faire l’objet d’un contrôle minutieux. Selon les régions et selon l’état des structures proposées, le prix d’un vignoble peut très vite atteindre le million d’euros. 

Toutefois, pour un placement sûr, il faudra compter entre 2 et 4 millions d’euros en moyenne.

Quelques astuces pour réussir son acquisition

Bien que les plus-values des fonciers viticoles puissent atteindre des sommes impressionnantes en une décennie, ils comportent quelques risques à considérer avant de se lancer. En effet, en cas de maladie des vignes par exemple, les pertes peuvent être lourdes.

Les investisseurs sont aussi dépendants de la météo et du climat qui impactent beaucoup les rendements de la vigne. Aussi, faut-il préciser que le terme d’un placement dans le vitivinicole est assez long et peut s’étendre sur une durée allant de 12 à 25 ans.

Certains vins bénéficient, certes, d’une grande notoriété, mais nombreux sont ceux qui restent inconnus du grand public. Cette situation pose donc la problématique de l’absence et du manque de liquidité des investissements dans le vitivinicole.

D’autres risques tels que les risques de casse, de vol ou de dégradation en cas de mauvaise conservation ne doivent également pas être écartés.

A lire aussi

Comment valoriser au mieux une maison ancienne ?

administrateur

Comment mettre son appartement en location long-terme à Paris ?

administrateur

Tout ce qu’il faut savoir sur la loi Pinel à Saint-Jean-de-Luz

Tamby

Comment trouver au plus vite des solutions de financement ?

Journal

Comment sélectionner une agence immobilière dans les Yvelines ?

administrateur

Quel budget prévoir pour un appartement à Pontarlier ?

Journal