bellemaison32.com
Image default

La production d’eau chaude en rénovation

Avant tout : soyons sobre !

En France, nous consommons plus de 18m³ d’eau chaude par personne et par an ce qui nécessite environ 900kWh/an. L’utilisation de pommeau de douche qui limite le débit sans altérer le confort permet de réduire la consommation de 40%. Une douche rapide avec le robinet éteint lorsqu’on se savonne divise par deux et plus la consommation. Bien sûr, les bains qui nécessitent plus de 150 litres sont à consommer avec modération. Avec des appareils et un comportement économe, il est possible de diviser par 3 la consommation d’eau chaude.

C’est la chaudière qui produit l’eau chaude

Si votre chaudière est ancienne, remplacez-la par un système à basse température ou à condensation. Les rendements de ces nouvelles chaudières sont très élevés et permettent de réduire la facture d’énergie jusqu’à 40%. Privilégiez des appareils fonctionnant au bois car ils sont plus écologiques et économiques à l’usage que les chaudières à énergies fossiles. Les granulés de bois sont un peu plus cher que les bûches mais les appareils à granulés nécessitent moins de manutention. En zone urbaine, si votre logement est relié au gaz de ville, l’usage de cette énergie peut être un bon compromis car elle ne nécessite pas de stockage. Si votre chaudière est récente et que vous souhaitez réduire votre facture d’énergie, la meilleure solution est de l’associer avec des capteurs solaires. Il faut compter de 2 à 4m² de panneaux solaires pour produire de 50 à 80% de l’eau chaude.

Vous ne possédez pas de chaudière

Si vous ne possédez pas de chaudière, vous avez trois solutions : le chauffe-eau solaire, le chauffe-eau thermodynamique et le poêle hydraulique.

  • La mise en place de capteurs solaires nécessite d’avoir une toiture ou un espace bien orienté et coute environ 5000€. Pour les journées nuageuses et pour l’hiver, une résistance électrique prend le relais. 50 à 75% de l’eau chaude est produite grâce au soleil.
  • Si vous ne pouvez ou ne voulez pas installer des capteurs solaires, optez pour un chauffe-eau thermodynamique. Il fonctionne avec une pompe à chaleur. Il faut posséder une cave ou une pièce non chauffée pour prélever la chaleur contenu dans l’air. Éviter les chauffe-eaux qui prélèvent directement la chaleur de l’air extérieur car les rendements sont faibles. Les plus efficaces sont les appareils qui récupèrent les calories dans l’air extrait par la ventilation. Dans tous les cas, privilégiez les chauffe-eaux avec un COP supérieur à 3. Avec 1 kWh électrique, il produise plus de 3kWh d’eau chaude. Pour l’installation, il faut compter environ 3000€ posé.

Les chauffe-eaux solaires et thermodynamiques nécessitent un peu près la même quantité d’électricité pour chauffer l’eau. Pour réduire votre empreinte écologique, optez pour un abonnement l’électricité d’origine renouvelable auprès d’un opérateur d’électricité. Pour en savoir plus sur les chauffes-eaux thermodynamiques, vous pouvez consultez l’article de quelleennergie.fr sur ce type de chauffe eau.

  • Pour les habitations bien isolées qui ne nécessitent pas de chaudière, il est possible d’installer un poêle hydraulique. En plus de chauffer le logement, il produit de l’eau chaude sanitaire. Associé à des capteurs solaires, il permet de s’affranchir presque totalement de l’électricité. En hiver, le poêle chauffe l’eau et il est remplacé en été par les panneaux solaires. Une résistance électrique sert d’appoint en intersaison.

Une pompe à chaleur pour le chauffage et l’eau chaude

Privilégiez les pompes à chaleur géothermiques par rapport aux aérothermiques. Les premières qui puisent la chaleur du sol sont plus coûteuses mais sont réellement plus efficaces. Si vous installez ce type de chauffage, profitez pour produire votre eau chaude grâce aux calories prélevées dans le sol. Le coefficient de performance COP peut être supérieur à 4.

Les récupérateurs de chaleur de l’eau de la douche

Pendant une douche, l’eau qui s’écoule vers les égouts est encore chaude. Pour éviter de gaspiller cette chaleur, il est possible d’installer un récupérateur. Ce système fonctionne uniquement pour les douches situées à l’étage car il faut installer cet appareil de un à deux mètres de longueur verticalement et en dessous de la douche. Il coûte 750€ permet de collecter environ 50% de la chaleur de l’eau de la douche.

Roland Dutrey

Rolanddutrey.canalblog.com

A lire aussi

Estimer la valeur d’un bien

Irene

Plan de maison ou maison sur plan

Irene

Le plan de travail

Irene

Carrelage et pierre

Irene

La prime à la casse doublée pour les chaudières au fioul !

Irene

Idée salon : comment le rajeunir ?

Irene