bellemaison32.com
Image default

Quelle assurance de prêt immobilier pour les seniors?

Peut-on prétendre à un prêt immobilier quand on a l'âge de la retraite, ou quand on approche de celle-ci ? Oui ! Et heureusement, puisque vous arrivez à un moment de votre vie ou il est tout à fait normal de vouloir profiter de cette période de repos. En cela, l’acquisition d’un bien immobilier est un bon projet mais qui nécessite la souscription d’une assurance emprunteur avec des garanties fortes pour espérer se voir accorder un prêt par votre banque. Quelles sont ces garanties ? Quelles sont les différents types de contrats ? Je vous dis tout ce qu’il y a à savoir.

 

Assurances emprunteurs seniors et garanties solides

Il est vrai que les organismes bancaires réclament systématiquement des assurances de prêt assez conséquentes pour les seniors et avec des garanties extrêmement solides. Mais dans le même temps, les organismes bancaires accordent plus de prêts que par le passé.

Logique, à cause de son âge, un retraité a un pourcentage plus élevé de risque de contracter des problèmes de santé, s’il n’en a pas déjà. Ce risque s’accompagne d’une possibilité malheureuse, celle de décéder avant d’avoir remboursé l’entièreté de son prêt.

Dans ce cas de figure, sachez que c’est votre assurance emprunteur qui prendra en charge les échéances restantes et non votre famille.

 

Contrat de groupe et individuel

Avant tout, notez que les taux de crédit pour un prêt immobilier pour les seniors ne sont pas différents de ceux pour des individus plus jeunes. Ce qui diffère beaucoup, c’est le coût de leurs assurances.

Concernant les assurances emprunteurs seniors, il existe deux types de contrat : les contrats de groupe, et les contrats individuels. Pour bien comprendre la distinction entre les deux, il convient de définir l’âge de souscription de l’assurance emprunteur, qui correspond à la limite d’âge pour souscrire à l’assurance. Et l’âge de cessation, qui correspond à l’âge jusqu’au quel votre assurance peut vous couvrir.

 

Contrat de groupe :

Il s’agit du contrat d’assurance emprunteur que vous propose la banque du prêt. En général, ce sont des contrats incluant des intérêts plutôt élevés. Ce type de contrat permet de souscrire au-delà de 65 ans. Cela pour une couverture qui n'excédera pas 70 ans. Passé cet âge, en cas de décès, c’est votre famille qui devra rembourser votre prêt.

 

Contrat individuel :

C’est un contrat que vous souscrivez dans un organisme différent de votre banque. Ici, votre contrat sera créé en s’adaptant au mieux à votre profil personnel, c’est-à-dire qu’il tiendra compte de votre état de santé et de vos besoins réels aussi bien dans ses garanties que dans ses limites. Il est assez commun que ce genre de contrat puisse être souscrit jusqu’à 80 ans pour une couverture pouvant aller jusqu’à 85 ans.

 

Prêt à palier ?

Il peut être intéressant de savoir que les organismes bancaires proposent aux seniors des prêts à palier. Ce type de prêt à l’avantage de s’adapter à la situation de l'emprunteur et à son évolution. Il fonctionne en deux étapes. Dans un premier temps, les échéances de remboursement seront plus élevées, tant que l’emprunteur sera actif. Puis, les échéances seront réduites quand l’emprunteur passera en retraite.

Il est important de prendre le temps de comparer avec parcimonie les différents contrats d’assurances emprunteurs qui s’offrent à vous. C’est un travail qui peut être laborieux mais il est essentiel depuis que la loi Lagarde a ouvert le milieu de l’assurance emprunteur à des organismes tiers. En cas de doute, si vous avez besoin de conseils ou pour vous assurer de faire le choix le plus pertinent, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un courtier en assurance.

A lire aussi

Les primes relatives à l’installation des châssis en Belgique.

administrateur

Comment financer efficacement ses travaux de rénovation

Claude

Les professionnels du BTP achètent leur matériel sur Internet

Journal

Peut-on acheter une maison avec une banque en ligne ?

Claude

Comment gagner de l’argent avec le trading ?

administrateur

Isolation, chauffage : les aides et subventions de l’Etat

administrateur