bellemaison32.com
Image default

Penser à assurer les dépendances de son logement

Vous vivez dans une maison ou un appartement qui possède des dépendances : cave, grenier, abri de jardin, garage, etc. Comment assurer celles-ci dans le cadre de l’assurance habitation ?

Une assurance dépendances comprise dans le contrat ou en option ?

Selon votre contrat d’assurance habitation, vous pouvez être assuré dans diverses conditions pour vos dépendances. Il est donc indispensable que vous consultiez vos conditions générales de vente pour connaître votre couverture. Toutefois, d’un contrat à l’autre, on retrouve souvent des tendances :

  • dans une maison, l’assurance des dépendances accessibles directement par la maison (cave, grenier, garage avec porte sur la cuisine…) peut être comprise dans la couverture globale. La surface des dépendances doit alors être déclarée.
  • dans une maison, l’assurance des dépendances indépendantes (abri de jardin, garage au fond du jardin) peut être comprise dans la couverture générale à condition que leur surface soit inférieure à une donnée fixée par l’assureur, 50 mètres carré par exemple. Dans d’autres cas, leur couverture doit faire l’objet d’une option spécifique : assurance dépendance, assurance écuries ou pack jardin par exemple.
  • dans un appartement, l’assurance des dépendances doit généralement faire l’objet de la souscription d’une option. A défaut, le contenu de la cave et du garage ne sont pas couverts, notamment contre les vols et les inondations (hors sinistres dont le responsable est un tiers bénéficiant d’une assurance).

Assurance des dépendances : attention aux limitations de garantie

Même si les dépendances sont assurées, elles ne le sont pas entièrement. En effet, les contrats posent de nombreuses limitations. Il convient notamment de prendre garde au système de fermeture de la dépendance. En effet, un abri de jardin non verrouillé peut ne pas être couvert contre les vols. Il en va de même pour une cave dans l’immeuble d’une grande ville, l’assureur peut exiger un système de fermeture deux ou trois points. Prenez également garde à ce que vous mettez dans vos dépendances, tout particulièrement si elles ne sont pas directement reliées à votre domicile. En effet, votre assureur peut exclure la couverture des objets de valeur.

Enfin, n’oubliez pas de faire les démarches nécessaires si vous aménagez un espace de vos dépendances en pièce à vivre. Aménager ses combles pour dédier un étage aux enfants, c’est tendance ! Votre grenier rénové ne doit alors plus être assuré comme une dépendance mais comme une (ou plusieurs) pièces habitables. Pensez donc à déclarer ces travaux à votre assureur. Votre prime devrait augmenter. Toutefois, vous serez mieux couvert en cas de sinistre. En effet, même si le sinistre ne touche pas les pièces nouvellement aménagées, votre indemnisation sera réduite en l’absence de déclaration. Par exemple, vous avez une maison T3. Vous aménagez deux pièces supplémentaires au grenier mais restez assuré pour un T3. En cas de sinistre, le montant de votre indemnisation sera de 3/5ème. Attention, les assureurs ont une notion de la pièce aménagée très large ! Si votre ado monte un futon, quelques livres et un chauffage d’appoint au grenier, c’est aménagé.

A lire aussi

Mentions légales – Assurance-habitation-moins-chere.com

Irene

Vacances : se protéger contre les cambriolages

Irene

Assurance habitation : 5 astuces pour réduire vos primes

Irene

Devis d’assurance habitation pas cher

Irene

Dégât des eaux : quelles sont les démarches à faire ?

Irene

Comment assurer un mobil-home ?

Irene