bellemaison32.com
Image default

Une installation électrique sécurisée pour la maison

Lorsque l’on installe ou rénove le système électrique de la maison, il est très important de respecter toutes les normes en vigueur afin de posséder un système à la fois performant et sécurisé.

Les appareils sécurisants pour l’installation électrique

Afin de sécuriser votre système électrique le plus en amont possible, vous pouvez utiliser des appareils permettant d’interrompre le circuit électrique en cas de dysfonctionnement. Il s’agit de différents types d’interrupteurs :

  • L’interrupteur différentiel : il est placé en tout début de circuit, avant même le disjoncteur. Grâce à une bobine magnétique qui réagit et coupe automatiquement le système en cas de dysfonctionnement, cet appareil assure la sécurité des personnes en cas de contact indirect avec le courant et prémunit donc les utilisateurs des risques liés aux fuites vers la terre ou aux surcharges. Il détecte la différence de potentiel entre les deux phases sur le circuit électrique de la maison (c’est ce qui se produit notamment quand le courant se dévie en amorcant un passage à travers le corps humain) et fait disjoncter immédiatement l’interrupteur coupant ainsi le passage du courant .
  • Le sectionneur : l’interrupteur sectionneur est un dispositif qui permet de séparer mécaniquement le courant du circuit électrique. Il est donc susceptible de protéger les personnes ainsi que le système, mais également d’isoler une partie du réseau pendant une période donnée. Il est donc très pratique pour réaliser une intervention spécifique.
  • Le disjoncteur : ce dispositif bien connu, car indispensable à la sécurité dans les maisons individuelles, protège des courts-circuits et surtout des surcharges. Il fonctionne via un système thermique qui chauffe en cas de mauvais fonctionnement puis coupe automatiquement la ligne touchée au-delà d’un certain seuil.
  • Les fusibles : appelés moins communément coupe-circuit à fusibles, ce système permet simplement de couper le courant lorsque son intensité s’élève à un niveau trop élevé. Fonctionnant grâce à un mécanisme thermique, comme avec le disjoncteur, les fusibles « sautent » quand ils détectent trop de courant, empêchant ainsi le système de surchauffer.

Les normes en vigueur encadrant l’installation électrique

Autre point d’importance, les normes. Nombreuses et variées, elles servent à garantir la présence de systèmes électriques viables et sécurisés dans les maisons individuelles. Elles s’appliquent aussi bien aux logements partagés qu’aux habitations individuelles, et doivent donc être respectées par tous.

La norme actuellement en vigueur est la norme « NF C15-100 ». Elle ne concerne que les installations alimentées par un courant inférieur à 1000 volts. Cette norme, qui contient 513 pages, énumère les différentes règles de conception et de réalisation des installations électriques en vue d’assurer leur bon fonctionnement et leur sécurisation.

Diagnostiquer votre installation électrique

Afin de garantir la qualité de votre système électrique, il est possible de réaliser un diagnostic de sécurité auprès d’une entreprise spécialisée. Ce diagnostic vise à identifier les éventuelles failles de l’installation dans la cadre de la norme XP C16-600 et concerne l’ensemble des circuits électriques de votre logement. Il vous permettra peut-être de déceler des problèmes dans le système d’alimentation électrique, sur le tableau de distribution, dans la prise à terre ou dans les différents raccords des pièces de la maison.

Une fois ce diagnostic effectué, vous serez en mesure d’apporter les modifications nécessaires à votre réseau et donc de disposer d’un système électrique viable.

A lire aussi

Les diagnostics en cas de vente ou de location immobilière

Irene

Isoler les combles

Irene

Electroménager et consommation d’énergie

Irene

Les aides à la rénovation

Irene

Chaudière Remplacer ou associer

Irene

Des toilettes design grâce au panneau Monolith

Irene