bellemaison32.com
Image default

Comment protéger son habitation contre les orages de l’été ?

Cet été, les orages sont fréquents et violents. En effet, le printemps maussade a rendu le sol humide et, avec la chaleur, l’humidité remonte pour se transformer en des nuages explosifs. Nombreuses sont alors les alertes de MétéoFrance.com, annonçant même de la grêle. Ces événements climatiques peuvent avoir des conséquences importantes sur les habitations. Voici quelques conseils pour protéger au mieux votre logement.

Quelques mesures de précaution à prendre contre les orages

Pour éviter d’être pris de court par un orage, consultez la météo quotidiennement. Si jamais un événement climatique est attendu dans la journée, vous pouvez prendre quelques mesures afin de limiter les risques pour votre habitation. Tout d’abord, vérifiez qu’aucune des évacuations de votre logements n’est bouchée : gouttière, regard, etc. Ensuite, rentrez votre mobilier de jardin et vos végétaux en pots. Si vous devez vous absenter, vérifiez que tous les accès à la maison sont bien fermés. Avant que l’orage n’éclate, fermez les volets, vous sauverez vos carreaux de la grêle. Enfin, débranchez les appareils électriques pour éviter le foudroiement. Si certains sont indispensables, comme le réfrigérateur par exemple, vous pouvez les branchez sur une prise para-foudre.
A noter : si possible, abritez votre voiture ! Même si votre contrat d’assurance auto vous couvre contre le risque de grêle, une franchise s’appliquera.

Durant l’orage, vérifiez qu’aucune partie de votre logement n’est pas en train d’être inondée : combles, cave, terrasse. Si l’eau commence à s’accumuler, prenez rapidement des mesures pour limiter les dommages.

Garanties « spécial orage » de l’assurance habitation

Si, malgré toutes vos précautions, votre habitation a subi des dommages, votre assurance habitation peut peut-être les prendre en charge.

Les dommages subis au cours d’un orage peuvent être variés : carreaux cassés, plantations grêlées, appareils électriques foudroyés, cave inondée, etc. Il convient alors d’avoir une assurance habitation qui couvre l’ensemble de ces sinistres. Ainsi, il faut vérifier dans son contrat l’existence des clauses et garanties suivantes :

  • garantie grêle, tempête, orage, événements climatique, état de catastrophe naturelle. A défaut, l’événement n’est pas couvert.
  • garantie dommages électriques. A défaut, les dommages subis par les appareils électriques du fait de la foudre ne seront pas pris en charge.
  • garantie bris de glace. Indispensable pour couvrir efficacement vos fenêtres et autres vitrages.
  • pack jardin. En l’absence de cette prestation, les dommages subis par le jardin ne seront pas pris en charge. Or, c’est la partie de l’habitation qui souffre le plus pendant un orage. Le jardin fait généralement l’objet d’une option.
  • assurance dépendance. Les dépendances doivent être déclarées à l’assureur pour être couvertes. Dans le cadre de l’assurance d’un appartement, la couverture de la cave peut parfois nécessiter la souscription d’une option supplémentaire.

Il est sage de vérifier la qualité de son assurance habitation avant de subir des dommages. Sinon, les suites d’un sinistre peuvent être pénibles. Votre multirisques habitation n’est pas satisfaisante ? Cet été, c’est peut-être le moment d’en changer ! Comparez les devis grâce à l’outil de simulation mis gratuitement à votre disposition sur ce site.

A lire aussi

Travaux et réparation : faire appel au réseau de professionnels de votre assureur

Irene

Changer d’assurance habitation facilement grâce à la loi Hamon

Irene

A quoi sert l’assurance habitation et est-elle obligatoire ?

Irene

Dégât des eaux : quelles sont les démarches à faire ?

Irene

Conflit entre voisins : comment les résoudre ?

Irene

Charges de copropriété : l’assurance des parties communes

Irene