bellemaison32.com
Image default

Comment se faire rembourser le serrurier par son assurance ?

Perdre ses clés, se faire abîmer sa serrure, claquer la porte par inadvertance, se faire voler son sac… voilà des mésaventures qui peuvent arriver à chacun d’entre nous ! La facture du serrurier peut alors être salée : 300 euros environ. Les tarifs sont majorés dès le soir tombé ou le week-end. Heureusement, dans certains cas, l’assurance habitation peut prendre en charge tout ou partie des frais.

Le bon réflexe pour obtenir l’aide d’un serrurier

Quand on ne trouve pas de serrurier, on est tenté d’en appeler un pour un dépannage en urgence. Ce n’est malheureusement pas le bon réflexe. Il faut en effet contacter tout d’abord son assureur habitation. Deux raisons motivent ce préalable. La première, c’est de s’assurer les meilleures conditions de remboursement. En effet, l’assureur doit être contacté avant d’engager toute démarche suite à un sinistre pour valider les opérations à effectuer. La deuxième, c’est d’être conseillé sur le choix du serrurier. On a souvent peur de tomber sur un « escroc », surtout dans le cadre d’un dépannage en urgence ! Les assureurs disposent d’un réseau de professionnels et peuvent faire appel à l’un des artisans avec lequel ils ont l’habitude de travailler.
Bon à savoir : l’assureur habitation fournit généralement à son assuré une carte, au format carte de visite, avec le numéro de téléphone de l’assistance, ouverte 24h/24 et 7j/7. Il est vivement conseillé de glisser celle-ci dans son portefeuille pour pouvoir s’en servir le jour où l’on reste bloqué hors de chez soi.

Quelles garanties dans l’assurance habitation ?

L’intervention du serrurier peut se faire dans le cadre de différentes garanties de l’assurance habitation. – Cambriolage. Si l’intervention du serrurier fait suite à un cambriolage, celle-ci sera nécessairement couverte par l’assurance habitation. Un bon conseil : il faut conserver l’ancienne serrure afin de pouvoir prouver à l’expert que celle-ci a été fracturée. – Perte / vol des clés (ou du sac-à-main). C’est souvent une garantie à souscrire en option.

– Dépannage à domicile. Avec cette option, l’assuré peut compter sur sa MRH pour prendre en charge toutes les urgences domestiques : serrurerie, plomberie, électricité, vitrerie…

Quelles limitations de garantie ?

L’assurance peut prendre en charge tout ou partie des frais occasionnés suite à un problème de porte ou de serrure. Pour cela, il faut non seulement disposer de la garantie nécessaire mais aussi être conscient que l’indemnisation risque de ne pas être complète. En effet, dans le cadre d’un cambriolage par exemple, il peut y avoir une franchise. Dans le cadre d’un dépannage à domicile, l’assureur peut ne prendre en charge que les frais de déplacement du serrurier et la première heure de main d’œuvre, mais pas les pièces. Ainsi, même en étant couvert, il est possible de voir une partie des frais rester à sa charge.
Pour savoir de quelles garanties on dispose et quelles sont les conditions dans lesquelles elles peuvent s’appliquer, il est nécessaire de se reporter à son contrat d’assurance, tant aux conditions particulières (pour connaître sa formule), qu’aux conditions générales (pour prendre connaissance du détail des garanties).

Faut-il une option pour rembourser le serrurier avec l’assurance habitation ?

Une porte claquée, une clé perdue ou une effraction peuvent rapidement transformer une journée ordinaire en un véritable casse-tête. Dans ces moments, le recours à un serrurier s’impose. Mais la question financière survient inévitablement : cette intervention inopinée sera-t-elle prise en charge par l’assurance habitation ?

La couverture basique d’une assurance habitation ne garantit pas systématiquement le remboursement des frais de serrurerie. Souvent, ce sont les garanties optionnelles, comme la garantie « dépannage d’urgence à domicile » ou « assistance serrurerie », qui couvrent ces incidents. L’ajout de ces garanties spécifiques peut entraîner une hausse modérée de la prime d’assurance, mais en échange, l’assuré bénéficie d’une tranquillité d’esprit non négligeable.

Il est donc fondamental de bien étudier les conditions générales de son contrat. Une lecture attentive permet d’identifier les exclusions et les limites de prise en charge. Il n’est pas rare, par exemple, de voir des clauses spécifiant un plafond de remboursement ou un nombre d’interventions limité par an. L’anticipation est la clé. Se retrouver face à une porte récalcitrante est déjà assez stressant, sans avoir à s’inquiéter de la facture qui en découlera.

Au-delà du remboursement, certaines assurances proposent un service d’assistance, guidant l’assuré vers des professionnels agréés. Cette mise en relation garantit non seulement une intervention de qualité, mais également des tarifs négociés. Une double garantie qui, pour nombre, vaut bien l’ajout d’une option supplémentaire. Il est donc judicieux de contacter son assurance habitation

A lire aussi

Décembre : demandez la mensualisation de vos charges d’habitation

Irene

Assurance habitation : l’indemnisation d’un incendie domestique

Irene

Assurance habitation : les garanties jardin et piscine

Irene

Avoir une serrure conforme pour que votre assurance habitation soit valable

Irene

Charges de copropriété : l’assurance des parties communes

Irene

Liste des compagnies d’assurance habitation pas chers

Irene