bellemaison32.com
Image default
Marché immobilier

Obtenir un prêt immobilier : comment s’y prendre en tant que primo-accédant ?

Jeune couple ou célibataire, vous disposez déjà d’une capacité d’emprunt suffisante vous permettant de rêver de l’achat d’un bien immobilier. Cependant, puisqu’il s’agit de votre premier achat de bien immobilier, vous devez faire attention et ne pas vous précipiter. Une acquisition de bien immobilier mal ficelée peut avoir de nombreuses déconvenues sur votre vie. En tant que primo-accédant, quelles sont les précautions à prendre pour réussir votre primo-accession ? Quelles sont les aides financières dont vous pouvez profiter ?

Qu’entend-on par primo-accédant ?

Primo-accédant est un terme qu’on retrouve très souvent dans le jargon du marché immobilier. De façon simplifiée, un primo-accédant est un particulier qui acquiert pour la première fois un bien immobilier. C’est pour la plupart un néophyte de l’immobilier. Cependant, peut être encore considéré comme étant primo-accédant tout ancien propriétaire de résidence principale qui ne l’a plus été depuis plus de deux ans jusqu’à la date de la nouvelle acquisition. De même, aux yeux de la loi, on peut être multi-propriétaire et être primo-accédant. Dans ce cas, les autres biens immobiliers sont soient en location soient considérés comme étant des résidences secondaires.

Comment monter son dossier en tant que primo-accédant ?

L’acquisition d’un bien immobilier exige une forte implication du futur propriétaire. Le processus est parfois long et très difficile, vous pouvez donc vous faire accompagner par Maisons Alysia pour la configuration de votre projet de construction. En tant primo-accédant, vous devez donc bien préparer votre dossier de crédit afin de mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir cet accompagnement. Une forte transparence est souvent requise dans ce cas. Le dossier de crédit immobilier doit comporter un certain nombre de pièces justificatives parmi lesquelles nous avons :

  • les pièces d’identité ;
  • le contrat de travail ;
  • les relevés de compte ;
  • les trois derniers bulletins de salaires ;
  • le bulletin du mois de décembre de l’année précédente ;
  • les deux derniers avis d’imposition sur le revenu ;
  • les échéanciers des crédits en cours s’il y en a.

Ces pièces justificatives permettent au banquier d’apprécier votre situation financière, le type de votre profil (dépensier ou épargnant), le niveau de votre motivation et de votre sérieux.

Quelles sont les aides financières dont vous pouvez profiter ?

Contrairement aux anciens propriétaires de bien immobilier, le primo-accédant présente un désavantage puisqu’il ne peut pas procéder à la vente d’un ancien bien pour financer le nouveau. C’est pourquoi le gouvernement a mis en place plusieurs prêts subventionnés et dispositifs d’aide pour accompagner les plus jeunes à accéder facilement à la propriété. Parmi ces dispositifs nous avons :

  • le prêt à taux zéro pour primo-accédant. Pour bénéficier de ce prêt il faut être obligatoirement de nationalité français ou disposer d’une carte de séjour. Un prêt qui permet de financer à hauteur de 40 % le coût total d’un bien immobilier. Pour cela, le souscripteur doit nécessairement respecter certaines conditions de ressources. Il faut préciser que le prêt à taux zéro doit être accompagné d’un autre prêt.
  • les autres prêts possibles. Le primo-accédant peut aussi se positionner pour d’autres prêts complémentaires comme le prêt épargne logement (PEL), le prêt action logement, le prêt à l’accession sociale, le prêt conventionné pour ne citer que ceux-là. Il faut dire qu’il est possible de cumuler ces prêts.

A lire aussi

Pourquoi choisir d’investir à Paris 11 ?

administrateur

La construction bois : une valeur sûre

Journal

Zoom sur l’assurance dommages-ouvrage

Tamby

Les prix de la transaction immobilière à Annecy

administrateur

Notice sur les Bâtiments Modulaires : tout ce qu’il faut savoir

Tamby

Comment valoriser au mieux une maison ancienne ?

administrateur