bellemaison32.com
Image default

Isoler la toiture

Rénover sa toiture peut être l’occasion de l’isoler. L’air chaud ayant naturellement tendance à monter, le toit de la maison est en effet l’un des points principaux de déperdition thermique. L’isolation des combles fait partie des tout premiers travaux à réaliser lorsque l’on veut alléger sa facture énergétique. Vous y gagnerez également en confort acoustique, en créant un rempart contre les bruits aériens.

L’isolation de la toiture par l’intérieur

Pour isoler votre toiture par l’intérieur, vous associerez l’isolant de votre choix, placé entre les chevrons de la charpente, et un doublage, généralement une plaque de plâtre.

Si vous optez pour un isolant en rouleau, deux épaisseurs sont conseillées. La première vient occuper l’espace entre les chevrons, la seconde est placée devant, en continu. Il également possible de choisir un isolant à insuffler, à l’aide d’une machine spécifique, après la pose du doublage.

N’oubliez pas de placer entre l’isolant et le doublage un pare-vapeur, qui régulera la transmission de vapeur d’eau ainsi qu’une aération si vous disposez d’un film d’étanchéité sous toiture.

Cette solution d’isolation par l’intérieur présente l’avantage de ne pas devoir enlever les tuiles, mais fait perdre de l’espace habitable. Par ailleurs, votre charpente ne sera plus apparente, ce qui peut enlever du cachet aux combles.

L’isolation de la toiture par l’extérieur – Sarking

Si vous remaniez la couverture, c’est l’occasion d’isoler par l’extérieur sous votre couverture ce qui vous assurera d’une bonne étanchéité thermique.

Il existe deux grandes familles de procédés.

La première s’appelle sarking. Sur les chevrons est fixé un panneau rigide, généralement en bois, qui sera visible depuis les combles tout en laissant la charpente apparente. Sur ce panneau sont ensuite placés le film pare-vapeur puis l’isolant. Celui-ci accueille un voligeage, qui sert de support pour fixer la couverture et permet la circulation d’une lame d’air évitant la surchauffe en été. Cette solution, relativement rapide à mettre en oeuvre, convient pour des charpentes en bon état. Elle laisse en outre une grande liberté dans le choix de l’isolant.

L’alternative, ce sont les panneaux de toiture. Ils peuvent se fixer sur pannes ou sur chevrons. Ils intègrent tout, depuis la finition intérieure jusqu’au support de couverture. Il existe également des caissons porteurs, intégrant les chevrons. Cette solution est davantage destinée aux rénovations complètes de toiture, avec également des reprises de charpente.

L’isolation de la toiture par l’extérieur est dans l’ensemble plus contraignante. Elle peut nécessiter de rehausser certains murs, et implique de toute façon d’échafauder la façade. Mais elle maintient le volume habitable, laisse la charpente apparente et crée une isolation plus continue.

A lire aussi

Le bilan carbone de la maison en béton : savoir déméler le vrai du faux

Irene

Comment aménager et embellir sa terrasse ?

Irene

De l’énergie passive à l’énergie positive

Irene

Le bloc béton

Irene

Notre sélection de rangements muraux

Irene

10 idées de cadeaux designs et utiles

Irene