bellemaison32.com
Image default
Questions d’argent

10 conseils pour bien investir dans l’immobilier en Suisse

10 conseils pour bien investir dans l’immobilier en Suisse
Notez cet article

L’immobilier est un placement qui peut rapporter énormément pour peu que vous fassiez preuve de préparation et de méthode. Le marché de l’immobilier en Suisse n’en est pas une exception. Pour pouvoir faire un investissement rentable dans ce pays, il est important de prendre en compte ces 10 conseils d’investissement.

Connaître les réalités du marché

Le rendement d’un investissement immobilier est fonction des réalités du marché dans lequel vous souhaitez vous lancer. Cela paraît évident mais faire un achat nécessite de connaitre au préalable les prix du marché, les zones les plus influentes et les styles d’immobilier à acquérir. L’immobilier en Suisse est justement actuellement un marché très porteur en matière d’investissement. Cela est possible grâce au dynamisme de son économie, à son environnement culturel et à la croissance démographique. Les immobiliers de grande qualité trouvent donc rapidement des preneurs.

Investir dans un hôtel

L’hôtellerie est l’un des secteurs alternatifs vers lesquels les investisseurs se tournent le plus. Pourtant, depuis 20 ans, son attrait est beaucoup moins élevé pour ce qui est de l’immobilier en Suisse. Le développement des techniques de transport aérien, l’avancée du tourisme et l’augmentation des demandes des pays en voie de développement rajoutent du potentiel à ce secteur. Malgré les nouvelles opportunités, les investissements dans le domaine ont lentement augmenté par rapport à la croissance apparente, que ce soit en Suisse en particulier ou en Europe en général. Pour investir dans un hôtel dans ce pays, vous devez également prendre en compte les variations de taux d’occupation impliquant les différents risques de volatilité.

Se faire accompagner par un professionnel

S’engager dans un processus d’achat immobilier est quelque chose de très important. Il s’avère alors nécessaire pour faire les bons choix de se faire accompagner de la bonne personne. Si vous êtes seul, vous ferez face à un vendeur qui surestimera peut être la valeur de son bien. Il est même possible que votre courtier ne veuille rien d’autre qu’avoir une bonne commission.

Pour pouvoir discerner le vrai du faux, et ne pas vous faire avoir par des courtiers de peu de confiance, il est nécessaire de vous faire aider d’un conseiller en investissement qui défendra vos intérêts en premier lieu. Ce dernier doit connaître les réalités du marché dans lequel vous souhaitez vous implanter. C’est le cas par exemple concernant les appartements à vendre Genève.

Se lancer dans les datacenters

Les datacenters se développent de plus en plus rapidement depuis quelques années. Cela s’explique par l’énorme explosion des besoins en stockage d’informations et de données. Le service informatique hébergé, encore appelé “cloud computing” représente la demande principale des datacenters. La demande tend à s’intensifier durant les années qui suivent. Cela sera encore plus favorisé par les faibles coûts d’électricité et les infrastructures de grande qualité. Il faut néanmoins faire attention aux risques d’obsolescence élevés dans les datacenters.

Prendre en compte le moyen et le coût de l’investissement

Plusieurs moyens existent pour effectuer un investissement. L’un des plus courants est le crédit immobilier. Ce dernier sera fonction de votre capacité d’emprunt. Si c’est votre tout premier investissement, vous pouvez commencer par investissement d’environ 100 000 euros en essayant d’emprunter pour sur la plus longue période possible. Votre investissement immobilier en Suisse dépendra grandement de la stratégie patrimoniale que vous désirez adopter. N’oublier pas non plus de penser à un fond de sécurité qui sera épargné. Cela permettra de couvrir d’autres charges comme les taxes et les possibles réparations.

Prendre avantage du déficit foncier

Le déficit foncier est la somme déduite de votre revenu pour la prise en compte de certains travaux. Il intervient lorsque les charges réalisées sont plus élevées que les revenus réalisés par le propriétaire de l’investissement. Cela entre en compte principalement en ce qui concerne les investissements locatifs. Il permet de diminuer les impôts fonciers souvent trop grands pour le propriétaire. Certaines personnes préfèrent investir en priorité dans les biens qui nécessitent beaucoup de travaux dans le but de réaliser un investissement en déficit foncier. Ce déficit permet d’agrandir son patrimoine sans pour autant trop dépenser en terme de fiscalité.

Penser aux résidences d’étudiants

Le nombre de personnes entrant en les universités ne cesse d’augmenter. Ces dernières sont plus ouvertes à la demande étrangère, que ce soit en ce qui concerne les programmes classiques ou ceux en échange. Le pays a donc vu sa demande en résidence estudiantine doubler en une décennie surtout grâce à la demande étrangère. L’investissement immobilier en Suisse en matière de logements étudiants est donc un secteur à ne pas prendre à la légère. Son potentiel est énorme au même titre que les possibles rendements. Vu que la demande augmente plus vite que l’offre actuelle, cet investissement présente beaucoup d’avantages bien que les périodes de vacance reste un risque non négligeable.

Ne pas négliger la surface

Lorsque vous vous lancez dans l’investissement immobilier, il y a de grandes chances que vous ne saviez pas exactement quel est la surface parfaite pour réaliser le plus de bénéfices possibles. Si c’est votre premier bien, évitez les biens trop grands. Dans le cadre des investissements locatifs, les biens de surface peu élevée sont souvent loués à un montant plus élevé au m² que les biens de grande surface. Pourtant, leur prix d’achat est moins élevé que les grandes surfaces. Cet exemple est pris pour mettre en avant le fait que la rentabilité sera plus élevé pour les plus petites surfaces que les grandes.

Investir dans les résidences seniors

Les établissements spécialisés dans les soins médicaux et pour seniors sont un type d’actif très prometteur pour l’avenir. Les statistiques et les prévisions annoncent une réelle percée de la population du 3e âge. On constate en effet, un vieillissement des populations qui entraîne une augmentation des besoins en résidences pour seniors pour lutter contre l’isolement et prendre soin de leur santé. Ces besoins tendent à s’accentuer avec le temps. Investir dans ce domaine dès maintenant vous permettra de saisir des opportunités nouvelles. Les risques principaux sont les contraintes de la régulation, la difficulté à maîtriser les coûts et les limites de la main-d’œuvre.

Faire des visites

Vous aurez beau regarder de nombreuses photos sur les sites en ligne, mais cela n’équivaudra jamais les visites sur le terrain. Vous devez prendre connaissance du quartier du bien qui vous intéresse. Mettez le dans votre programme peu importe le type de bien que vous souhaitez vous procurer. En face, vous aurez plus de chances de déceler ce qui ne va pas. Acheter à distance peut faire envie. Cela permet d’économiser en frais de transport. Néanmoins, c’est aussi l’un des meilleurs moyens de faire échouer votre investissement.

 

En espérant que cet article vous aidera à faire un choix pour investir dans l’immobilier en Suisse.

Related posts

Opter pour une SCI meublée

Tamby

Assurance-vie : est-ce toujours un placement intéressant ?

administrateur

Comment trouver un bon serrurier à Pontoise ?

administrateur