bellemaison32.com
Image default

Construire une maison au XXI siècle

Du point de vue des ressources technologiques disponibles pour construire une maison, il faut noter l’extraordinaire diversification des structures et surtout des matériaux et de leurs procédés de mise en œuvre. Les techniques contemporaines d’assemblage, le développement des isolants, colles et mortiers en particulier, ont remis en cause les modes constructifs. Ils reposaient autrefois sur des procédés beaucoup plus traditionnels, qui manifestent pour certains un regain d’intérêt au travers des constructions dites biologiques ou écologiques.

De nombreuses maisons traditionnelles sont devenues typiques ou caractéristiques le plus souvent d’une région ou d’un pays. Si ces types ont atteint une valeur esthétique indéniable, ils ne constituent cependant pas les solutions techniques de demain pour construire les maisons  au regard des nouvelles exigences : le granit n’est pas un très bon isolant ; le grand toit basque ou de la vallée du Rhône tourné vers le vent dominant n’est pas parfaitement étanche aux rafales venues du golfe de Gascogne ; le chaume normand n’offre guère de sécurité contre l’incendie.

La construction de maison contemporaine devient systémique, d’une complexité croissante par ses équipements techniques interdépendants – éclairage, chauffage, ventilation, câblage, circuits de surveillance, domotique. Comment harmoniser votre projet de construction de maison entre forme, fonctionnalités, exigences thermiques et énergétiques décoration et ambiance, sans oublier sa situation et le mode de vie qui en découlera.

Certains évoquent l’arrivée prochaine de matériaux « intelligents » capables de réagir au moyen d’activateurs mécaniques, électriques, électroniques ou chimiques. On évoque ainsi la possibilité de parois vitrées dotées de fonctionnalités étendues, capables de s’assombrir ou de s’éclaircir, d’afficher des messages et des images en fonction de la météorologie ou d’activités programmées. On imagine des matériaux qui colmateraient automatiquement les fissures se développant en leur sein au moyen de capsules libérant des principes coagulants. S’inspirant fréquemment de modèles organiques, les recherches sur les matériaux intelligents battent leur plein.

Le contexte environnemental et les impératifs de développement durable ajoute un moteur quasi forcé à l’innovation des techniques afin d’évoluer du concept de « maison passive » à ce jour vers un habitat générant plus d’énergie qu’il n’en consomme au terme des années 2050 – ce que nous appelons  la « maison positive ».

Ne construit pas une maison qui veut, ce qu’il veut, où il veut !

Nous avons choisi de vous guider dans les différentes étapes d’un projet de constructionde maison et  le choix d’un mode constructif défini par les matériaux qui en composent la structure que ce soit le métal, le béton, le bois, ou la brique, et autres types de construction mixtes. Nous notons, que la préoccupation de l’ensemble des industriels est d’améliorer la qualité tout en diminuant autant que possible les coûts.

Les bonnes questions pour l’implantation de sa maison – une belle vue ne fait pas tout

Le choix du terrain : l’orientation, les ressources naturelles et énergétiques disponibles, durée d’ensoleillement, vent, nappe phréatique pour installation d’une PAC ou d’un plancher chauffant.
Choisir son lieu de vie : quelle commune, distance de l’ensemble des services qui vous est nécessaire au quotidien écoles, crèche, hôpital, loisirs, bibliothèque, commerces, poste, travail, transports en commun, temps de transport, montant des impôts locaux et fonciers, disponibilité des réseaux d’eau, électricité, internet, câble…

Les servitudes  pour exprimer des contraintes environnementales :

servitudes de droit privé : mitoyenneté, clôtures, distances de plantations, vues et percements d’ouvertures et droit de passage en cas d’enclave, copropriété,

servitudes de droit public : d’urbanisme, de voirie (respect du PLU, du SHON, des esthétiques locales)

Construire une maison avec qui ?

Un architecte, un courtier en travaux, un constructeur de maison individuelle, une entreprise de travaux générale? Acheter une maison sur plan, dans un lotissement, rénover ou reconstruire une veille maison ?

La réglementation thermique

Elle oblige au respect de certaines normes en matière de consommation énergétique et bilan carbone pour toute construction neuve.  Depuis 2007  la consommation théorique d’une habitation ne doit pas dépasser : 150kwh.ep/m²/an. En 2013 ce sera 50kwh.ep/m²/an avec le label BBC (Bâtiment Basse Consommation).

Vérifier, planifier, se représenter la réalité et simuler, organiser et mettre en oeuvre

Le gros oeuvre, le second oeuvre …. et ensuite les finitions, sans oublier l’entretien et la durabilité de l’ouvrage.

A lire aussi

Comment aménager un petit jardin ?

Irene

Jardin japonais

Irene

Descente de Toit

Irene

Les 10 points à vérifier avant de se lancer dans la construction de sa maison

Irene

Ossature bois poteaux-poutres

Irene

L’éclaire économique

Irene