bellemaison32.com
Image default

Test de Simulateur Energétique.fr

Toujours en quête du simulteur (presque) parfait, je m’attaque aujourd’hui au site Simulateur Energétique.fr ! Vaudra-t-il mieux que ses acolytes ?

Une nouvelle fois, ce simulateur est basé sur la méthode 3CL-DPE de l’ADEME (une valeur sûre au moins). Comme à peu près tous ses concurrents, le site me propose :

  • la classe énergétique de mon bâtiment,
  • les différentes solutions d’économies d’énergie,
  • les économies qu’il est possible de réaliser,
  • une mise en relation avec des partenaires installateurs de mon département. Ce sont des installateurs référencés auprès de QUALIT’EnR, une association française pour la qualité d’installation des systèmes à énergies renouvelables.

Le site m’informe aussi des différentes solutions qu’il existe pour économiser mon énergie à travers des dossiers complets :

  • présentation de la solution,
  • simulation énergétique,
  • avantages,
  • inconvénients,
  • questions les plus fréquemment posées.

Figure 1 – Les dossiers proposés par le site

Pas de superflus pour ce site et surtout pas de pubs qui clignotent de partout (ce qui avait le don de m’agacer) ! La présentation est épurée et très claire. Ceci rend la navigation agréable. On retrouve ici aussi le fil d’Ariane, très pratique pour se situer dans la simulation.

Un questionnaire complet et accessible à tous

Les réponses à ce questionnaire sont très rapides. En 5 minutes maximum c’est bouclé ! En plus, pas besoin d’être expert dans le domaine pour répondre aux questions.

Ma simulation par étape

1)  Un questionnaire en 4 étapes 

Il y a quatre grandes étapes dans ce simulateur :

  • habitation
  • isolation
  • énergies
  • résultats

Figure 2 – Le simulateur

Alors, dans l’étape 1 concernant mon habitation, je dois renseigner deux grandes rubriques : l’environnement et la toiture.

Concernant l’environnement, je donne :

  • la surface habitable de ma maison,
  • la dimension de mon jardin (si j’en ai un bien sur),
  • l’altitude à laquelle se situe mon logement,
  • la forme de ma maison,
  • la mitoyenneté,
  • l’année de construction,
  • le type de sous-sol.

Vous voyez, c’est très complet comme questionnaire. Je passe maintenant à la toiture :

  • type de combles,
  • nombre de niveaux habitables,
  • hauteur moyenne sous plafond,
  • l’équipement d’un système photovoltaïque,
  • l’équipement de panneaux solaires thermiques,
  • l’ensoleillement du toit.

J’apprécie les petits dessins de maisons illustrant les questions pour m’aider à répondre. De même à côté de chaque question il y a un petit point d’interrogation. Je passe dessus avec ma souris et il m’indique pourquoi il me pose cette question. Prenons l’exemple de l’année de construction de ma maison. Il me précise que l’information est nécéssaire pour connaître la réglementation thermique qui s’y applique. Pas bête !

Passons à l’étape 2, l’isolation.  Ici, nous avons deux catégories : la performance thermique et les vitrages et systèmes d’aération. Concernant, la performance thermique, je suis intérogée sur :

  • la toiture
  • les murs
  • le plancher

puis, sur les vitrages et systèmes d’aération :

  • isolations de la toiture, des murs et du plancher,
  • type de fenêtres, de menuisieries, volets et surface vitrée au sud,
  • système de ventilation et fuites d’air.

Nous allons maintenant à la dernière étape avant les résultats. Elle concerne le chauffage, le gaz et l’électricité. Concernant le chauffage, je précise :

  • le système de chauffage principal,
  • la présence ou non d’un programmateur de chauffage,
  • le deuxième système de chauffage (si j’en ai un),
  • le type de production d’eau chaude.

Et enfin, pour le gaz et l’électricité, j’indique :

  • le système de climatisation,
  • le montant annuel de la facture d’électricité,
  • le réseau de gaz de la ville.

Je n’ai plus qu’à rentrer mes coordonnées pour obtenir mes résultats !

2) Mon bilan énergétique

Pas de surprise, c’est pas glorieux !

  • classement à E pour la classe énergétique,
  • classement à G pour les émissions de gaz à effet de serre.

J’obtiens aussi :

  • l’estimation de mes dépenses énergétiques,
  • la répartition de mes dépenses par poste énergétique,
  • les solutions d’économies d’énergie les plus pertinentes,
  • les solutions qui ne conviennent pas à mon habitation.

Figure 3 – Mon bilan énergétique

Figure 4 – Solutions proposées

Je n’ai pas en tête les chiffres de ma consommation, mais les montants me paraissent corrects.

Je peux demander un devis gratuit pour les solutions qui me sont proposées.

J’aurai aimé avoir une estimation du coût des travaux pour chaque solution et le retour sur investissment pour avoir déjà une première idée. Je ne veux pas forcément faire un devis et être recontactée ! Pour le test, j’ai demandé un devis, mais je l’attend toujours….

Temps passé : à peine 5 minutes, comme le site le promet

J’ai aimé : – Le design sobre et épuré du site. – Obtenir les solutions qui conviennent à mon habitation et celles qui ne conviennent pas.

– La neutralité de l’éditeur.

J’ai été déçue par : – Les résultats de la simulation que je ne peux pas recevoir par mail. – L’impossibilité d’échanger avec l’éditeur sur les résultats obtenus, ce qui permettrait au simulateur d’être plus juste. – Le fait d’être obligée de donner toutes mes coordonnées pour avoir les résultats.

– Le fait de ne pas avoir plus d’informations sur le retour sur investissement.

Test de Simulateur Energétique.fr, 4.3 out of 5 based on 3 ratings

06juin

A lire aussi

Financer votre acquisition

Irene

Budget d’aménagement des annexes : Prix garage, grenier, cave, etc.

Irene

Changer de déco : des tendances… avec la touche perso !

Irene

Une alarme incendie pour prévenir le risque d’incendie

Irene

Electroménager et consommation d’énergie

Irene

Outdoor : carrelage, table, luminaire extérieur, etc. Nos idées déco pour votre jardin

Irene