bellemaison32.com
Image default
Jardin & Bricolage

Travaux de toiture : zoom sur les protections collectives

Travaux de toiture : zoom sur les protections collectives
Notez cet article

Afin d’anticiper les chutes en hauteur au cours des travaux de toiture, il est essentiel de déployer des protections collectives, qu’elles soient permanentes ou temporaires. Pour ce faire, votre entrepreneur aura la possibilité d’opter entre les échafaudages et les autres types de structure. Il sélectionnera le meilleur support en fonction de votre architecture ou en tenant compte des interventions à réaliser. Un aperçu des avantages et des inconvénients de ces dispositifs vous permettra ainsi de mieux comprendre la spécificité de chacun d’eux. De la même manière, vous aviserez avec votre couvreur pour le choix de la solution la plus adaptée afin de garantir la sécurisation de votre chantier.

Les différents types d’échafaudages temporaires

D’une manière générale, pour réaliser vos travaux de toiture, vous avez la possibilité de choisir entre 3 types d’échafaudages temporaires :

  • L’échafaudage fixe appelé aussi sur pied : une structure qui a principalement l’avantage d’être facilement accommodée à n’importe quel style de façade. Elle est destinée particulièrement pour l’entretien de vos gouttières par exemple. Elle permet notamment de créer une plate-forme parfaitement stable, et ce quelle que soit la hauteur de votre maison. Toutefois, la sélection des matériels à utiliser doit tenir compte de différents critères tels que leur dimension (poids, grandeur maximale, largeur) et leur solidité.
  • L’échafaudage sur console : c’est une alternative rarement recommandée, car ses supports d’ancrage ne sont pas d’une grande fiabilité. Et malheureusement, elle n’est pas assez résistante pour empêcher qu’un blessé ne bascule par-dessus le toit, en cas de chute. Sinon, il est également indispensable de faire recours à d’autres dispositifs pour réussir à les mettre sur pied ou encore à les démonter.
  • L’échafaudage roulant : c’est un support idéal pour obtenir une surface en équilibre et travailler en toute sécurité. Seulement, il est bon de prendre en considération la hauteur maximale autorisée : 8 mètres en extérieur et 12 mètres en intérieur. Cependant, vous ne pouvez les installer si votre terrain n’est pas entièrement stable.

Les autres types de protections collectives

Il existe en effet dans la pratique d’autres alternatives que les échafaudages, en matière de protections collectives, lorsqu’il s’agit de travaux de toiture. A savoir :

  • Les garde-corps provisoires : ils ont l’avantage d’être faciles à implanter ou à déplacer et s’adaptent à toute forme d’architecture. Toutefois, vous devez enfiler des EPI ou bien utiliser une PEMP lors de sa fixation ou encore pour son démontage.
  • La Plate-forme élévatrice mobile de personnes (PEMP) : c’est la solution idéale afin de pouvoir intervenir rapidement, si votre toiture a un style quelque peu complexe. Seulement, il est important de veiller à l’installation de chemin de circulation solidement fixé sur votre façade.
  • La passerelle provisoire de circulation : elle représente d’excellents supports pour réussir à répartir équitablement les charges lors des déplacements sur la couverture. Ce qui épargnera aux ouvriers de marcher directement sur les structures fragiles et d’éviter ainsi des risques d’accident en hauteur, en passant à travers le toit.
  • Les filets limitateurs de chute : c’est le recours le plus adapté quand il est difficile de déployer dans la pratique d’autres protections collectives.
  • L’échelle portative : elle ne peut servir en tant que poste d’intervention, mais uniquement comme simple moyen d’accès.

En somme, il y a une large panoplie de dispositifs possibles afin de sécuriser votre chantier et parer ainsi aux risques d’accident. Toutefois, le recours à un professionnel expérimenté comme l’artisan Dufresne qui est un couvreur dans l’Aisne, reste indispensable pour que votre projet soit exécuté dans les normes.

Related posts

Le boom des nouvelles terrasses en bois

Journal

Quand et pourquoi faire appel à un électricien ?

Tamby

Tout savoir sur le gazon artificiel

Tamby