bellemaison32.com
Image default

L’isolation des planchers

Par le plancher bas, celui qui repose sur le sol ou sur le vide sanitaire, s’échappent environ 10 % de la chaleur de votre maison. Installer une bonne isolation thermique permet donc de réelles économies. L’isolation thermique et l’isolation phonique des planchers intermédiaires est nécessaire d’une part pour le confort thermique et d’autre part pour limiter la propagation du son à l’intérieur du bâtiment.

Là encore, différentes techniques d’isolation sont possibles, dont certaines particulièrement appropriées à la rénovation de la maison ou la rénovation de votre habitation.

L’isolation integrée

En construction neuve, on applique des entrevous de polystyrène, entre les poutres porteuses, ainsi que des rupteurs de ponts thermiques qui limitent considérablement les déperditions thermiques. Une épaisseur d’isolant est placée entre le plancher et la dalle.

A moins d’une réhabilitation lourde, il est peu envisageable d’appliquer cette méthode en rénovation de maison.

Isolation du plancher bois

Très répandu dans l’habitat ancien, le plancher bois se compose de poutres bois, appelées solives. L’épaisseur est généralement faible au-dessus de ce plancher. Pour isoler ce plancher, il faut remplir l’espace entre les poutres avec un matériau isolant. Vous pouvez y placer soit des panneaux de laine (minérale ou végétale), soit des billes de polystyrène, de vermiculite (matière minérale), de liège ou encore de verre expansé. Il est conseillé de recouvrir ensuite les solives d’une couche continue d’isolant, pour éviter le pont thermique du bois.

Il faut ensuite prévoir une chape, en béton ou en bois. Attention, si vous souhaitez carreler la pièce, privilégiez le béton, plus stable.

Cette solution vaut également pour les planchers intermédiaires. Vous pourrez aussi les isoler par le bas, en ôtant le plafond existant et en procédant de la même manière.

Isolation du plancher béton

Sur une chape en béton, vous pouvez placer des panneaux isolants, collés au sol. Il peut s’agir de laine minérale, de polystyrène, de liège ou encore de mousse. Une autre solution consiste à couler un mortier sur la dalle, dans lequel sont intégrées des billes isolantes. Il est aussi possible de coller des panneaux proches du complexe de doublage, avec un isolant en sous-face et une plaque (de plâtre, par exemple) prête à être revêtue.

A lire aussi

Se protéger du bruit

Irene

Cloisons en placo : Tout ce que vous devez savoir pour choisir la meilleure option pour votre intérieur

Irene

6 astuces infaillibles pour déboucher votre baignoire en un clin d’œil !

Irene

Fini le panier disgracieux sur le rebord de la cuvette

Irene

Comment choisir la section de câble électrique adaptée à vos besoins ?

Irene

La production d’eau chaude en rénovation

Irene